Piège dans les ruines – Alice Adenot-Meyer


Quatrième de couverture :

Pas cool, d’être une ado ! Vos parents vous envoient n’importe où en vacances, sans vous demander votre avis. Cette fois, Jeanne, parisienne de quinze ans, part chez une tante qui vit dans les Vosges avec sa famille d’attardés écolos. Et si ce séjour tant redouté lui réservait quelques surprises ? Les cousins ne sont peut-être pas si ploucs que ça, finalement… Leur ami Élias joue merveilleusement du piano, et les balades en forêt ne manquent pas d’attrait… Mais quand des événements inquiétants commencent à se produire dans les environs, les jeunes se trouvent entraînés malgré eux dans une aventure aussi excitante que dangereuse…

Mon avis :

Une maison d’édition inconnue. Une couverture pas tellement attirante. Mais un titre intrigant et une littérature adolescente qui semble différente des parutions actuelles. Alice Adenot-Meyer nous livre ici un roman qui n’est pas sans rappeler les aventures du Club des Cinq, grand best-seller de la célèbre Bibliothèque Rose. (edit après écriture : une lectrice a eu le même sentiment que moi ! Et je tiens à dire que j’ai lu sa chronique après écriture !)

Jeanne est une adolescente parisienne tout ce qu’il y a de plus normal : elle est amoureuse, bien habillée et greffée à son téléphone portable. Aussi, lorsque sa mère lui annonce qu’elle ira passer dix jours de vacances chez une tante dans les Vosges, son moral n’est pas au beau fixe. D’autant qu’elle ne connaît pas très bien ses cousins, Christa et Bart.
Mais une fois arrivée, elle rencontre Elias, un ami d’internat de Bart, très charmant, merveilleux musicien, qui ne semble pas vraiment s’intéresser à elle : rien de plus pour attiser l’attention d’une jeune fille en fleur !

Ces dix jours ne seront pas de tout repos : entre ballades en forêt, rencontre avec le mystérieux Bob ; ami de la famille ; et la mort du vieux Gilbert, le suspense est bien présent. Que se passe-t-il dans ce village vosgien ?
Les quatre amis vont chercher à comprendre ce qu’il en est, en étant légèrement casse-cou sur les bords. Une dose d’inconscience tout à fait typique des adolescents, qui saura certainement charmer un jeune public.

Le style de l’auteur est excellent et correspond bien à ce type de récit. L’orthographe est parfaite, le vocabulaire adapté et l’histoire plutôt bien construite. A titre personnel, je n’ai pas vraiment accroché au dénouement, que je trouve vraiment trop facile. Mais, replaçant l’histoire dans le contexte d’une littérature jeunesse, je pense que le public cible y trouvera son compte et se plaira dans l’intrigue.

Cadre de lecture : Ce livre a été lu dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et les éditions Kirographaires. Une littérature adolescente qui plaira aux jeunes lecteurs.

Une réflexion au sujet de « Piège dans les ruines – Alice Adenot-Meyer »

  1. Bonjour fée-tish, et merci pour cette chronique ! Il est toujours intéressant, pour un auteur, d’avoir l’avis d’une personne qu’on ne connaît pas (donc objective), lectrice assidue de surcroît. Je regrette que le dénouement ne vous ait pas emballée… L’effet « miroir inversé » du trajet en train (avec, au début, une narratrice qui voyage contre son gré et espère ne jamais arriver, et au retour, la même jeune fille qui ne se tient plus d’impatience et ne se rend même pas compte des changements qui se sont opérés en elle) n’a visiblement pas su vous convaincre. Quoiqu’il en soit, je vous souhaite bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *