Les visages – Jesse Kellerman

62629428L’histoire :

Ethan Muller, la trentaine, tient une galerie d’art dans New York. Tout marche plutôt bien pour lui, et ce n’est pas près de se tarir car, un jour, le bras droit de son père, l’appelle pour qu’il voit des dessins découverts dans un appartement vide. Et là, c’est le choc. Plus de 130 000 dessins formant visiblement une immense carte, s’entassent dans des cartons.
Une œuvre d’art qui va faire fureur, jusqu’au jour où l’on découvre que des visages dessinés sont des enfants assassinés une quarantaine d’années plus tôt.

Un peu de réflexion…

Ce roman n’est pas un thriller à proprement parler. Il n’y a pas un suspense intenable ou des passages effrayants. C’est une enquête qui se déroule dans le domaine de l’art contemporain, mais pas que. Encore une fois (de même que dans Jusqu’à la folie et Beau parleur), Jesse Kellerman créé surtout un personnage très énigmatique et qui semblerait être psychologiquement très instable, à savoir l’auteur caché de cette œuvre : Victor Cracke.

Les points positifs ?

– En tant qu’ancienne étudiante en histoire de l’art, tout ce qui s’y rapporte me passionne. Et ici, j’ai apprécié les quelques réflexions cachées que l’on peut trouver sur l’art contemporain et également sur la façon dont les collectionneurs et les marchands d’art font qu’un objet du quotidien peut devenir une œuvre !
– Le personnage de Victor Cracke et les mystères qui tournent autour de sa personnalité.
– Les révélations qui arrivent grâce aux flashback qui évoquent la vie de la famille d’Ethan depuis le milieu du 19e siècle.

Les points négatifs ?

Pas vraiment un point négatif mais disons que je m’attendais à une fin plus… spectaculaire disons !
De plus, je ne peux pas cacher qu’au début, les flashbacks ne me plaisaient dans le sens où je ne voyais pas leur intérêt (je trouve que l’auteur remonte trop loin dans le passé). Mais au final, ce sont eux le point déterminant du récit.

En bref ?

Une excellente lecture, que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher. Mais attention, ce n’est pas un thriller au sens où on peut l’entendre. Et ce n’est pas non plus à proprement parler un thriller psychologique.
Et j’ai très (très, très !) envie de découvrir le nouveau roman de Jesse Kellerman, Bestseller, paru il y a peu aux éditions les Deux Terres.

4 réflexions au sujet de « Les visages – Jesse Kellerman »

  1. Mary

    J’avais aussi beaucoup aimé ce livre. J’en avais été très surprise, c’est vrai qu’il n’a rien d’habituel, on ne peut le ranger dans aucun style précis. Par ailleurs, j’aime beaucoup tes billets, leur forme est originale : )
    Passe par ici si l’envie te dit http://litteraventures.com. Le site est en cours de rapatriement, les anciens articles se mélangent aux nouveaux (histoire de redécouvrir un peu :D)
    Bonne journée !

    Répondre
    1. Marylin Auteur de l’article

      Merci beaucoup 😀 Tes lectures ont l’air bien diversifiées, ça me plaît ! Je vais tout de suite aimer ta page FB pour suivre tes avis ! A bientôt 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *