Blues – Marcel Rabarin

Rabarin_Blues6d400


RABARIN, Marcel. Blues. Nelson District, 2ème édition, 2014, 65 Ko.


L’histoire :

Un village provençal. Une fête de village. Une jeune fille est morte récemment et, dans la soirée, le corps d’une seconde jeune fille est retrouvée. Qui est le meurtrier et pourquoi ?
Rémi, un villageois lambda, est intrigué comme tous. Parallèlement, le retour au bercail d’un homme bouleverse son couple.

Éléments de réflexion :

Un roman qui évoque la routine quotidienne à la fois dans un village mais aussi au sein d’un couple, ainsi que le petit grain de sable qui vient enrayer la machine et oblige les acteurs à se dévoiler.
De plus, l’auteur nous parle de la mélancolie, un sentiment étrange, qui peut toucher tout le monde et faire des ravages.

Les points positifs :

– Point fort pour l’écriture de Marcel Rabarin que j’ai trouvé très bonne. Syntaxe, vocabulaire, émotions, tout y est.

– J’ai beaucoup aimé le personnage de Rémi. Quarantenaire, amoureux de sa femme et réciproquement, depuis vingt-cinq ans, deux enfants, une vie paisible, rien n’entache son bonheur. Puis, l’élément déclencheur, l’arrivée de Julien, ancien enfant du pays parti explorer le monde, bouleverse sa routine. Laurence, la femme de Rémi, est irrésistiblement attirée par cet homme baroudeur et rieur. Les angoisses, la peur d’être quitté, celle de vieillir, tout remonte à la surface. Ajoutez à cela le meurtre de jeunes adolescentes de l’âge de Marie, sa fille, le pauvre Rémi est désemparé.
A travers ce personnage, l’auteur développe tout un panel d’émotions parfaitement vraisemblables : la peur, la mélancolie, la colère, le ressentiment. Un personnage très bien imaginé et bien construit, que j’ai tout de suite adopté.

– Ensuite, la résolution des meurtres est vraiment intéressante et bien trouvée, surtout dans l’environnement d’un village sans histoire à la base, refermé sur lui comme peuvent l’être les villages où tout le monde se connaît. Avec les histoires de famille, les non-dits et les rumeurs.

Les points négatifs :

Pas vraiment de points négatifs. J’ai globalement beaucoup apprécié cette lecture.

En bref :

Un roman qui m’a surprise par son intérêt tant au niveau de la psychologie du personnage de Rémi, que par l’intérêt d’une histoire de villageois tourmentés par des morts violentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *