Captives – Cody McFadyen

9782221128695


McFADYEN, Cody. Captives. Robert Laffont, 2014, 466 pages. 22,5€.


L’histoire :

Un psychopathe, serial killer à ses heures, a la particularité de garder ses victimes durant plusieurs années pour les torturer à petit feu.
L’agent Barrett est mise sur l’affaire de Dalì, qui, en plus qu’opérer proche du FBI, semble prendre un malin plaisir à entrer directement en contact avec Barrett. Et la résolution de cette enquête sera une des plus compliquées et étonnante de la carrière de cette femme que le malheur semble poursuivre.

Éléments de réflexion :

L’auteur nous plonge dans l’univers très original d’un serial killer assez différent de ceux présentés jusque là en littérature policière. Ce qui unit ses proies n’a aucun rapport avec sa propre histoire, comme c’est majoritairement le cas. Non, leur point commun est indéniable, mais loin de ce que le lecteur aurait pu imaginer.
Une réflexion est présente également concernant le façonnement d’un être selon les volontés profondes d’un autre. Terrifiant dans la justesse du propos.

Ce que j’ai apprécié :

– J’ai beaucoup apprécié le personnage de Smoky Barrett, une quarantenaire que la vie ; et le métier ; n’a pas épargné. Meilleur élément du FBI de son agence, souvent au détriment de sa propre vie. Pourtant, rien de l’arrête, parfois aux limites de la justice qu’elle défend. Un anti-héros par excellence donc.

– L’histoire et la personnalité du psychopathe : voilà où réside toute l’originalité de ce thriller. Moi qui suis adepte des thrillers et en ai donc lu beaucoup, je me suis trouvée devant un récit encore jamais vu. Cette personnalité est particulièrement froide et dénuée de tout sentiment connu. Par contre, il s’agit bien d’un individu entièrement formaté dès sa plus tendre enfance par un cadre familial complètement tordu.

– L’auteur arrive très bien a transmettre les ambiances, notamment lorsque les agents du FBI sont face aux suspects lors des interrogatoires. J’ai trouvé ces passages excellents, avec un rythme soutenu comme rarement dans un polar. Ce sont peut-être les moments du livre que j’ai le plus apprécié et admiré.

Ce que j’ai moins/pas apprécié :

Pas de point négatif notable dans cette histoire. Presque 500 pages que j’ai eu vraiment du mal à lâcher.

En bref ?

Un excellent thriller, que je conseille chaudement, et qui m’encourage à découvrir les autres romans de Cody McFadyen.

Robert-Laffont_9041

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *