La femme parfaite est une connasse ! 2 Le retour – Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard


GIRARD, Anne-Sophie et Marie-Aldine. La femme parfaite est une connasse ! 2 Le retour : parce que la connasse ne meurt jamais…. J’ai Lu, 2014, 159 pages, 5 €.


La thématique du livre :

Vous n’avez jamais eu envie de tordre le cou à votre voisine/collègue de boulot/partenaire de cours de yoga car sa vie est parfaite et vous renvoie à votre quotidien d’une banalité affligeante ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seule !
Dans ce deuxième volet de « La femme parfaite est une connasse ! », les deux soeurs Girard explore de nouveau les travers des relations hommes/femmes et femmes/femmes (surtout !).

Ce que j’en ai pensé :

– Que dire de ce guide humoristique à part que, encore une fois, j’ai beaucoup ri ? Alors, évidemment, le modèle est le même que le premier volume et les auteurs ont indéniablement surfé sur la vague du succès surprise du premier tome. Et alors ? Ca m’avait fait rire l’année dernière, ça continue à me faire rire aujourd’hui !

– Toujours un contenu drôle et ludique comme tous les guides de cette collection : des encadrés, des changements de typographie, des phrases en gras pour bien souligner leur importante (!), des tableaux, des quiz… Bref, on ne s’ennuie à aucun moment. Alors, évidemment, il y aura toujours des détracteurs pour ne trouver aucun intérêt à ce livre. Je conçois, mais honnêtement, détendez-vous et sortez le nez des livres « Goncourisables » (en tout bien, tout honneur) !

– Quelques visuels :
unnamed-1

 unnamed-3

– Bref, tout ça pour nous faire comprendre que nous avons toutes des défauts et que c’est très bien comme ça ! Qu’une femme parfaite, en plus d’être une connasse, est d’un ennui mortel !

– Si vous êtes adepte, que vous avez aimez ce tome 2 autant que le 1, n’hésitez pas à allez jeter un oeil aux autres livres de la collection Humour de J’ai Lu : j’ai lu quelques uns de leurs titres et c’est souvent de moments de lectures en perpectives (sauf « Ferme-la ! Mon chéri » que je n’ai personnellement pas du tout aimé).

Cadre de lecture : Merci à l’agence de presse Gilles Paris pour l’envoi de ce deuxième volet haut en couleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *