Le journal nul de mes amours nulles – Bernard Friot


FRIOT, Bernard. Le journal nul de mes amours nulles. Flammarion, 2015, 141 pages, 10 €.


L’histoire :

Ben est en cinquième et, à son grand désespoir, sa prof de français décide de leur donner pour devoir sur une période de trois mois, de rédiger un journal intime qu’elle lira et notera régulièrement. Un travail exécrable pour Ben qui décide de se créer une réalité pas tout à fait vraie !

Ce que j’en ai pensé :

– Un roman avant tout humoristique, destiné à un jeune public, fille ou garçon, à partir de 10 ans. Ce que j’ai trouvé intéressant au premier coup d’oeil, c’est la mise en page et les différentes typographies que l’auteur intègre dans son livre. Je trouve ça vraiment intelligent pour un lectorat jeune, qui débute peut-être dans l’activité littéraire. Ainsi, on y trouve des annotations, des collages, des dialogues, des pages de journal, des pages qui paraissent froissées.

– Dans ce livre, le thème le plus intéressant qui est abordé est celui de l’homosexualité, à un âge où les jeunes garçons ne se posent pas vraiment la question si les filles leur plaisent ou non. Mais Ben, pris à son propre jeu en recopiant le journal intime de sa grande soeur, va être confronté à ces questions par sa prof, Mademoiselle Dumoulin. Et de là, il se demande si effectivement son orientation sexuelle est déjà actée ou non. Le sujet est bien amené mais malheureusement trop en surface et trop peu approfondit selon moi.
Néanmoins, j’ai trouvé ce livre franchement drôle et il m’aurait beaucoup plu quand j’avais une dizaine d’année, ça c’est un fait certain ! En plus, la couverture est géniale et très attirante en librairie.
Le livre est assez court donc je pense qu’un enfant qui n’a pas l’habitude de lire ne sera pas effrayer. De même que j’aime ce concept de mise en page ludique pour amener un jeune à la lecture.

– Il y a aussi le thème de la transmission entre enfant et personnes âgées, lorsque Ben va rendre visite à M. Demirel à la maison de retraite.

En bref ?

J’ai été agréablement surprise par ce livre car, même pour une adulte, j’ai réellement souri à plusieurs moments de ma lecture.
L’auteur a également écrit : « Le livre de mes records nuls » ainsi que « Le cahier de mes vacances nulles (et de gribouillages) ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *