Faits d’hiver – Alice Moine


MOINE, Alice. Faits d’hiver. Kéro, 2015, 211 pages, 15,90 €.
En librairie le 7 septembre 2015


L’histoire :

Dans un immeuble, une fuite de gaz va rencontrer une flamme. Ces minutes, ces secondes avant l’explosion. Le destin des habitants. Hasard, coïncidences, destin. Des tranches de vie qui basculent.

Ce que j’en ai pensé :

Construit comme des nouvelles, ces tranches de vie nous montre le moment où l’on ne sait pas qu’il va avoir une catastrophe ; que l’on va périr ou au contraire s’en sortir. Cet instant qui, quoi qu’il se passe, changera la vie des habitants de cet immeuble lambda, dans une ville lambda.

« Faits d’hiver » est un très court roman, qui nous plonge dans dix histoires, celles d’hommes et de femmes qui n’ont rien de particulier, des individus comme vous et moi en somme. Seul le lecteur omniscient sait qu’ils vont se retrouver au centre d’une tragédie. J’ai beaucoup apprécié que chaque chapitre soit écrit à la première personne du singulier. Par ce choix narratif, Alice Moine rapproche le lecteur et ses personnages, en créant une situation terrible, puisque ce même lecteur omniscient comme je le disais, voit la menace qui pèse. En peu de lignes, elle réussit à nous attacher à ces hommes et femmes, et je dois avouer que j’attendais avec intérêt la fin du chapitre pour savoir ; ou deviner si la fin est ouverte ; si ce personnage-là aller en réchapper ou si sa vie prendrait fin de la manière la plus brutale qui soit.

Ce qui est intéressant avec ce livre, c’est d’une part l’instant éphémère qui précède une catastrophe inattendue, et d’autre part ces personnages qui renferment une part sombre, comme c’est le cas certainement pour chacun d’entre nous.
Une vieille dame aigrie par la vie, dépressive ; une jeune femme qui garde le bébé d’une amie sans savoir quoi faire ; un homme jaloux ; une femme prise par une vie à cent à l’heure… Etre bon ou mauvais, à cet instant, n’a plus d’importance puisque tout le monde est susceptible d’y passer.

J’ai aimé l’écriture d’Alice Moine. Facile à lire et sans concession envers les personnages qu’elle créé. Les histoires sont très différentes les unes des autres, ce qui reflète évidemment la diversité des habitants d’un immeuble. Des voisins auxquels nous n’attachons parfois aucune importance et qui sont jetés dans la même machine que nous.
Récit terrible, qui nous fait peut-être réfléchir sur la terrifiante banalité de la vie et de la mort. Des corps fragiles, soufflés tellement facilement, alors même que les âmes sont si riches.

Vous aimerez si…

– Les thèmes du hasard et du destin vous intéressent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *