Mystères polaires – Nicolas Dubreuil & Ismaël Khelifa


DUBREUIL, N. & KHELIFA I. Mystères polaires. Points, 2015, 235 pages, 6,90 €.


L’histoire :

En traîneau, en kayak, à ski et à pied, Nicolas Dubreuil sillonne le Grand Nord. Lancé sur les traces de lieux qui ont fait l’histoire, oubliés dans l’immensité des glaces, il nous fait rêver en évoquant Camp Century, complexe nucléaire américain construit au Groenland ; Kivitoo, petit village tourmenté par un terrible tyran inuit, ou encore le Tchéliouskine, bateau soviétique perdu en Arctique. Nicolas Dubreuil est l’un des plus grands spécialistes du monde des glaces. Il a réalisé plus de cent expéditions dans les régions polaires où il passe dix mois par an. Ismaël Khelifa est journaliste et écrivain.

Ce que j’en ai pensé :

Les confins polaires. Avec les océans, certainement les endroits sur Terre qui recèlent encore de grands mystères à découvrir. D’ailleurs, il rappelle qu’il n’y a pas si longtemps encore, l’exploration de l’Arctique et de l’Antarctique s’apparentait presque à l’exploitation extra-terrestre.
Nicolas Dubreuil est un explorateur passionné, qui, avec plus de cent expéditions à son actif « est l’un des plus grands spécialistes du monde des glaces » (cf la présentation de la quatrième de couverture).
Avec ce livre, on se situe entre le récit de voyage et la tradition des grands conteurs passeurs d’histoires. L’écriture de Nicolas Dubreuil porte ce livre haut puisqu’il remet au centre du récit les hommes et l’Histoire avec un grand H.

Les inuits, les américains, les russes, la Guerre Froide… Ces mondes blancs ont toujours été une sorte de terrain de jeux au plus proche de la réalité, où chacun se doit de montrer qu’il est le meilleur. D’ailleurs, la première histoire, celle de Camp Century, ressemble à un véritable blockbuster américain : qui aurait imaginé un immense complexe nucléaire au coeur du Groenland, créé par les américains pour contrer toute manifestation de l’ennemi russe ?

Et là où Nicolas Dubreuil est fort, c’est sa capacité à montrer autant l’omniprésence du monde occidental et de sa volonté de dominer une terre hostile et stratégique, que les autochtones qui vivent sur ces terres depuis toujours, dans un esprit pragmatique tel qu’ils ne comprennent pas la volonté de ces « blancs » à relever des défis sans cesse plus extravagants les uns que les autres sur les immensités froides qui sont leur quotidien.
En me lançant dans cette lecture, je ne m’attendais pas à cette diversité. Les auteurs montrent ce qui fait le Groenland aujourd’hui. De la tradition ancestrale à la modernité occidentale qui se superposent.

Si vous êtes adeptes de récit de voyage, vous lirez ce livre comme un recueil de nouvelles. Et puis, il est délicieusement de saison, alors faites-vous plaisir !

Vous aimerez si…  

  • Vous aimez les grandes étendues blanches et les mystères qu’elles recèlent.
  • Vous aimez les récits de voyage.
  • Vous avez envie d’une lecture de saison pour l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *