Miséricorde – Jussi-Adler Olsen


OLSEN, Jussi-Adler. Miséricorde. Le Livre de Poche, 2013, 525 pages, 7,90 €.



L’histoire :

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encres. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case …

Ce que j’en ai pensé :

Affaires classées non résolues qui remontent à la surface. Voilà à quoi va devoir s’atteler Carl Morck après une terrible descente aux Enfers. Mission placard ? Avec son bureau placé dans les sous-sols de la Préfecture de Police, ses collègues pensent certainement s’être partiellement débarrassés d’un élément perturbateur agressif et anti-social.
Mais c’était sans compter sur sa personnalité anti-conformiste et perfectionniste. Avec son acolyte hors normes, Assad, ils vont former le Département V ; et leur première affaire concernera la disparition de Merete Lyyngaard, jeune, belle et prometteuse politicienne, disparue cinq ans auparavant.

Le point fort de ce roman, c’est le duo d’enquêteurs proposés par J.-A. Olsen. Carl est définitivement le type de personnage flic que j’adore. Tout le monde le déteste, il est solitaire, agaçant, peu avenant mais terriblement doué. Avec Assad, c’est une relation de chef à employé à la fois drôle et admirative.

Parallèlement à l’enquête on suit également le calvaire de Merete Lyyngaard dans une geôle terrifiante, où ses bourreaux prennent visiblement un plaisir non feint à la faire souffrir.

C’est un thriller abouti, même si je l’ai trouvé un peu long à certains moments. Je lirais néanmoins la suite avec plaisir quand l’occasion se présentera.

3 réflexions au sujet de « Miséricorde – Jussi-Adler Olsen »

  1. Aniouchka

    J’ai adoré ce roman, hyper trash par moments, mais qui tire en effet sa force du couple Morck/Assad. Ils en ont fait une adaptation au cinéma, mais je ne l’ai pas vue. Par contre, il paraît que la suite vaut vraiment le coup !

    Répondre
    1. Marylin Auteur de l’article

      Ah il y a une adaptation ciné, je savais pas ! Pourquoi pas, j’essaierai de la trouver ça peut rendre pas mal 🙂
      Tu as lu la suite ??

      Répondre
      1. Aniouchka

        Non je n’ai pas encore lu la suite mais elle est dans ma PAL, j’attends juste un moment où j’ai la pêche parce que c’est assez trash tout de même 🙂

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *