Dating you Hating you – Christina Lauren


LAUREN, Christina. Dating you hating you. Hugo et Cie, Hugo New Romance, 2017, 393 pages, 17 €.



L’histoire :

Lors d’une rencontre embarrassante à Halloween, Carter et Evie, deux agents extrêmement influents d’Hollywood flashent l’un pour l’autre. Mais lorsque qu’ils sont mis en compétition pour le même poste —, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. Pourtant la rivalité entre ces deux trentenaires, compétents et haut placés, ne suffit pas à éteindre la flamme ces deux tourtereaux adeptes de l’amour vache.

Ce que j’en ai pensé :

Le duo de choc de la romance érotique revient sur le devant de la scène avec un one-shot qui promet d’être drôle et sexy ! Et pourtant…

⇒ Le contexte – l’ambiance

Los Angeles, planète Hollywood. Les personnages sont agents de personnalités, au sein d’agences réputées. Ils sont acharnés de travail. On évolue donc dans une ambiance de cinéma, de caprices de stars, et de compétition. Evie et Carter se rencontrent, se plaisent et quelques jours plus tard, leurs deux agences fusionnent en une seule : mais pas sûr qu’il y ait encore une place pour chacun d’eux dans cette nouvelle entité… Tous les coups sont permis !

On est dans un style beaucoup plus chick-lit que romance érotique dans ce nouveau livre des célèbres Christina Lauren. Ce qui ne me pose pas vraiment de problème même si j’avoue que leurs deux séries érotiques étaient des références en la matière.
Le style humoristique est plutôt bien maîtrisé mais malheureusement au détriment de la romance que j’ai trouvé assez peu crédible finalement.

⇒ Les personnages

Evie est une femme accomplie, si ce n’est sa vie amoureuse. A trente-trois ans, elle semble savoir ce qu’elle veut et, professionnellement, elle est accomplie. Les deux seuls couacs, ce sont sa vie sentimentale quasi absente ainsi que son patron sexiste et complètement mégalo.

Carter a vingt-huit ans, plutôt beau gosse mais dans un style assez simple. Il adore lui aussi son job mais est plus jeune qu’Evie, donc un peu moins d’expérience. Mais pour Brad, le boss, il a l’avantage d’être un homme. Ce qui va avoir le don d’exaspérer Evie.

Les deux sont joueurs mais, en tant qu’amoureux de leur job, ils veulent le conserver coûte que coûte ; et cela passe par des crasses franchement drôles !

Ce que j’ai apprécié également, c’est de retrouver des personnages sans bagages énormes, pas de passés détruits, pas de vie tragique, et pas non plus d’homme ultra riche. Des individus somme toute assez banals, mais dans le bon sens du terme !

Le bémol, c’est le caractère de Carter, que j’ai trouvé assez peu affirmé pour un personnage masculin de romance. Un détail peut-être un peu cliché, mais néanmoins dans les romances il doit y avoir une part de « brun ténébreux » comme je les appelle. En conclusion, je préfère les bad boy !

⇒ En bref ?

Pas le meilleur romance des auteurs. Je me suis même un peu lassée sur la fin, ce qui m’a beaucoup déçue puisque j’adore leurs romances habituellement. Elles en ont beaucoup écrit et toutes ont été des moments de lectures excellents. Sauf celui-ci…
Néanmoins, beaucoup d’humour et une écriture toujours maîtrisée.

Je conseille si vous aimez…

– la chick-lit
– les romances drôles et moins érotiques


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *