Kérosène – A. Bujak et P. Macola


BUJAK, A. et MACOLA, P. Kérosène. Futuropolis, 2017, 136 pages, 21 €.


Ce que j’en ai pensé :

Voilà une bande dessinée reportage tout à fait fascinante, qui nous fait réfléchir et nous donne à découvrir une culture riche et que l’on croise souvent sans la connaître et avec beaucoup de préjugés. Communément appelés gitans, tsiganes ou manouches, vous allez faire la rencontre d’une communauté de Mont-de-Marsan dans les Landes.

Conditions de vie, traditions, difficultés d’intégration, sédentarité imposée. Entre illustrations et photographies en noir et blanc, cet albums m’a fait réfléchir à mes propres a-priori et mon regard face à une population méconnue, peu encline à se mêler aux autochtones.

Au Camp du Rond, les caravanes sont situées dans une zone dangereuse : trop proche d’une base de départ d’avions militaires, la nuisance sonore et les pluies de kérosène feraient fuir n’importe qui. Mais pour aller où ? D’autant que les voilà contraint d’être relogés car la ville a vendu le terrain pour un euro symbolique à l’Armée.

Tout est brut ici. Pourtant les illustrations amènent de la douceur, les teintes sont claires. Les photographies sont une superbe idée pour rendre les personnages vivants.
Je vous encourage vraiment à lire cet album très riche.

Rendez-vous dans votre librairie préférée le 24 août pour le découvrir.
Chez Futuropolis.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *