Origine – Dan Brown

BROWN, Dan. Origine. JC Lattès, 2017, 559 pages, 23 €.



Bilbao, Espagne. Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie et iconographie religieuse, arrive au musée Guggenheim pour assister à une cérémonie historique avec l’annonce d’une découverte scientifique révolutionnaire. L’organisateur de cette soirée n’est autre que le grand futurologue Edmond Kirsch, un milliardaire de quarante ans dont les inventions et les prédictions audacieuses ont fait de lui une célébrité mondiale. Kirsch, qui a été dans sa jeunesse l’étudiant de Langdon à Harvard, est sur le point d’annoncer le résultat de ses recherches… et d’apporter enfin une réponse aux deux questions fondamentales de l’humanité.

Dan Brown revient avec un cinquième roman mettant en scène le spécialiste des symboles, Robert Langdon. Cette fois, le célèbre professeur est invité à une conférence sous les feux des projecteurs par un de ses anciens élèves, Edmond Kirsch. Brillant scientifique, n’ayant pas peur de choquer, il est également doué pour mettre en avant son image. La conférence promet d’être exceptionnelle car le jeune homme ne promet rien d’autre qu’une révélation qui anéantira les religions, et répondra aux questions universelles : D’où venons-nous ? Et où allons-nous ?

Les premiers chapitres du livre sont centrés sur une réflexion sur l’art contemporain. Une « conversation » entre Langdon et Winston, l’audio-guide du musée, permet à Dan Brown de parler de la réalité de cet art parfois étrange, de la notion d’absurde et de but de l’art. Une belle mise en avant de cet art très peu abordé en littérature.

Après l‘évènement déclencheur du thriller, Langdon va devoir fuir, en compagnie d’une jeune femme. Cette fuite fait clairement penser au Da Vinci Code. Le même modèle d’histoire. Mais ici, nous sommes à Barcelone, le fief du célèbre Gaudì. Et quel plaisir de parcourir la ville, de revisiter les créations architecturales de ce visionnaire ! Une ambiance qui se prête assez bien au format qu’affectionne Dan Brown : le décryptage d’énigmes, façon chasse au trésor pour sauver le monde.

Mais je vous avoue que ce qui m’a le plus plu dans ce roman, c’est tout le fond scientifique et déontologique. Enorme travail de recherche de la part de l’auteur, comme à chaque fois. Mais ici, j’ai retrouvé un thème universel passionnant : la création du monde, l’apparition de la vie, le sens de nos vies, vers quoi nous allons. De ces sujets, Dan Brown les aborde en se centrant sur l’opposition historique entre religion et sciences : comment considérer les deux approches de front ?
Dan Brown s’ancre dans la réalité en évoquant l’intelligence artificielle et les ordinateurs quantiques. J’en parle succinctement mais ces deux thèmes ont une place majeure dans le roman.

Vous l’aurez compris, ce roman m’a passionné et je vous le conseille vivement !

⇒ En bref ?

Les romans de Dan Brown, souvent acculés par la critique, sont pour moi un très bon moment de lecture. Et celui-ci n’échappe pas à la règle. Il est complet, rythmé et bien construit. J’attends le prochain !

Je conseille si vous aimez…

– Les thrillers scientifiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *