Archives de catégorie : Humour

Je suis juive mais je me soigne – Sefwoman


Sefwoman. Je suis juive mais je me soigne. Editions Jungle, 2015, 158 pages, 6 €.


La thématique du livre :

The Sefwoman, c’est une juive très tendance sur la toile ! Avec un humour décapant, elle nous parle de situations cocasses, en famille ou entre amis, qui caricature avec tendresse la communauté judaïque.

L’auteure : 

Virginie Ballaïche, alias SefWoman, est une blogueuse et journaliste, notamment chroniqueuse sur le webzine JewPop. Juive évidemment !

Ce que j’en ai pensé :

Les petits guides humoristiques de Jungle sont des pépites ! Je suis juive mais je me soigne, c’est avant tout une couverture qui m’a de nombreuses fois donné envie de craquer en librairie. Son violet/fushia pétant et son encart « Chroniques pas très casher » sont indubitablement alléchants, non ?

Si vous aimez toutes les bonnes comédies juives qui se respectent (je pense notamment à « La vérité si je mens » ou encore « Comme t’y es belle ! » par exemple) vous A-DO-RE-REZ ! Ce qui a été largement mon cas.
Une bonne dose de rire et de caricature bien faite. Et tout y passe : les relations amoureuses, la religion, l’homosexualité, les hommes et leur mère, l’auteure et sa mère, les philosémites (ceux qui ne sont pas juifs mais qui aiment un peu trop les juifs > très poilant), les relations femme/belle-mère, Patrick Bruel aussi… Bref, un condensé d’humour à chaque page, très bien écrit, pas lourd pour un sou, et qui vous donnera envie d’être juif… ou pas !

Je vous conseille mille fois la lecture de ce recueil qui sera du meilleur effet dans votre bibliothèque à côté de « Mon ado est un gros naze », « La femme parfaite est une connasse » ou encore « Comment savoir si vous êtes noir ? »

Je veux un bébé tout de suite !, t.2 : l’échelle de Richter – Juliette Merris


MERRIS, Juliette. Je veux un bébé tout de suite !, t.2 : l’échelle de Richter. Hugo et Cie, 2015, 127 pages, 14,50 €.


L’histoire :

Le couple que l’on a rencontré dans le premier tome, « Je veux un bébé tout de suite !« , a enfin eu un enfant. Du moment où on le pose sur le ventre de la maman, jusqu’à ses un an, 120 pages d’apprentissage parental !

Les illustrations :

Contrairement au tome précédent, j’ai vraiment apprécié les illustrations. Peut-être car je connaissais déjà le style de l’illustratrice.
Les dessins sont pleins de mouvement, et très colorés.

Pour quel public ?

Les jeunes parents ou futurs parents seront forcément plus touchés par cette bande dessinée puisqu’ils s’y reconnaîtront sans aucun doute !
A part cela, le public est large, de l’adolescent à l’adulte.

Ce que j’en ai pensé :

J’ai été ravie de découvrir la suite des aventures de ce couple qui, enfin, a son bébé dans les bras ! Et surtout, j’ai retrouvé à la fois l’humour et les émotions, ce mélange savoureux qui m’avait tant plu dans le premier tome.
Alors, autant le dire tout de suite, je suis le public idéal pour cette bande dessinée puisque je suis une jeune maman. Mon bébé étant dans sa première année, j’ai vraiment revécu la plupart des situations avec les personnages et c’était franchement drôle !
Changer son bébé, les seins engorgés de lait, le premier bain, l’angoisse de la première nuit à la maison, la gestion des pleurs, la rééducation du périnée, le premier sourire, l’impression de ne plus avoir de moments à soi, la sexualité dans le couple, etc. Autant de sujets universels qui m’ont évidemment beaucoup émus, tout autant qu’ils m’ont fait rire.
L’arrivée d’un bébé, ça change la vie, et Juliette Merris le dit parfaitement bien à travers ses bulles et ses illustrations. Il y a de l’amour, du désespoir, de la colère, de l’émerveillement. Tout ce qui fait la vie d’une famille !

Je vous conseille vraiment cette bande dessinée, ainsi que le premier tome (chronique ici), si les thèmes de la maternité/parentalité/grossesse vous intéressent.
En plus, je trouve que le prix est sensiblement moins élevé que les bandes dessinées du même genre. Plus d’hésitation !

Mon ex est un gros naze – L. Storck et S. Kahn


STORCK, Laurent & KAHN, Silvia. Mon ex est un gros naze. Editions Jungle, 2015, 143 pages, 6 €.


La thématique du livre :

Ah les ex ! On les a aimé, on les déteste maintenant. Pourquoi  ne jamais retourner avec un ex ? Comment rattraper un tatouage avec le prénom de votre ex ? Vengeance par photos interposées balancées sur Facebook.
Tout ce qui fait dire aux auteurs que votre ex est décidément un gros naze.

Ce que j’en ai pensé :

Après « Mon ado est un gros naze » paru l’année dernière, toujours aux éditions Jungle, (chronique ici), Silvia Kahn et Laurent Storck reviennent en force. Car il n’y a pas que votre ado qui est naze. Votre ex l’est encore plus !
J’ai trouvé ce nouveau titre très sympathique à lire, sans être à la hauteur du premier. Mais cela tient surtout au thème de fond, car dans la forme, c’est toujours aussi bien fait, drôle, ludique, très humour noir parfois, bref, très bon : des photos, des quiz, des conversations SMS, des listes, des graphiques… Par contre, il est clair que le thème de « l’ex » est plus facile/logique/évident (et autres adjectifs du même genre) que celui de l’ado. Avec l’ado, il y avait un côté parents indignes que je trouvais excellent dans le style humour cynique à souhait.

Si vous avez une copine divorcée/séparée (et je pense que vous en avez !), offrez-lui ce petit livre qui a le mérite de faire rire dans un moment compliqué !

Wonder Mum 2 – Serena Giuliano Laktaf


LAKTAF GIULIANO, Serena. Wonder Mum 2. Editions Baudelaire, 2015, 106 pages, 9,90 €.


La thématique du livre :

Qu’est une femme sans ses meilleures amies ? Celles qu’on connaît depuis l’enfance, avec qui on a grandit, qui nous on vu tomber amoureuse plusieurs fois, vomir ses tripes après des soirées arrosées et avoir des enfants.
Les amies, c’est essentiel, même si parfois, on a envie de les insulter, et vice-versa !

Ce que j’en ai pensé :

Sur le format des guides humoristiques qui foisonnent en ce moment sur des sujets très variés, Wonder Mum 2, c’est un peu un hymne à l’amitié. L’amitié plus fort que l’amour, que les enfants et tout et tout.
Ce qui est sympa avec ce petit livre, c’est qu’on se reconnaît forcément sur certaines situations (une fois qu’on a des enfants on ne parle que d’eux, on devient faux-cul alors qu’on s’était juré de ne jamais l’être entre meilleures amies du monde entier…) Bref !
Mais j’avoue que ce j’ai le plus aimé, c’est l’émotion qui m’a étreint lorsque l’auteur évoque la grossesse d’une amie comme si vraiment elle était de notre famille. De même que les passages les plus drôles étaient pour moi ceux relatifs à la maternité vs les copines. A certains passages, j’ai eu l’impression de revoir le spectacle Mother Fucker de Florence Foresti ! Ce qui est un très bon point car j’adooore cette humoriste !

Deux bémols cependant concernant cette lecture :
– Parfois, les anecdotes m’ont donné l’impression d’être balancées sans ordre, sans logique. Une organisation pas nette, un peu fouillis.
– Et enfin, le prix, décidément trop élevé selon moi. Je peux dire que j’ai lu beaucoup de guides humoristiques de la sorte, d’éditeurs différents, et ils n’ont jamais excédé les 6 euros. Alors ici, presque 10 euros, j’ai peur que ça ne marche pas et que les lecteurs se rabattant assez logiquement sur le même genre de livre mais d’une autre maison d’édition. Dommage :/

Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours – Marie Minelli


MINELLI, Marie. Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours. La Musardine, 2015, 124 pages, 5,90 €.


La thématique du livre :

Quelle fille n’a jamais fantasmé sur un acteur célèbre, beau gosse, et tout, et tout, façon Brad Pitt ? Marie Minelli nous donne des ficelles pour transformer notre « Jean-Chéri » en Brad Pitt en 30 jours.

Ce que j’en ai pensé :

Fidèle aux nouveaux livres d’humour qui pullulent en ce moment, la collection « Le sexe qui rit » des éditions La Musardine nous livre pour la seconde fois un guide pratique pour donner une touche de glamour à notre amoureux.
Le titre et la couverture m’ont tout de suite attirés, presque autant que le nom de l’auteur, puisque je trouve les écrits de Marie Minelli top, pleins d’humour et tout à fait adaptés à une littérature drôle et sexy.

Encore une fois, ce livre est présenté de façon très ludique : encarts, photos, typographies changeantes, questions/réponses, listes… Bref, toujours très agréables à regarder et lire. Mais presque dommage que ce soit en noir et blanc !

Attention, ne pas prendre ce livre au pied de la lettre car il est clair que Marie Minelli caricature à l’extrême nos chéris lambda, en faisant l’éloge d’un Brad Pitt ultra propre sur lui, attentionné, qui prend de son corps, etc ! En gros, si vous réfléchissez trop sur ce livre, vous n’aimerez peut-être pas. Donc, allez-y à la cool, franche rigolade, etc.
Et puis, on le sait, un mec idéal, c’est un peu comme la femme parfaite… Vous m’aurez comprise !

Personnellement, j’ai passé un moment sympa avec ce livre, même si j’ai un peu moins aimé que « Les filles bien n’avalent pas et autres clichés sur la vie sexuelle des filles« .