Derrière les portes – B.A. Paris


PARIS, B.A. Derrière les portes. Hugo et Cie, coll. Hugo thriller, 2017, 320 pages, 19,95 €.



L’histoire :

En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur.
Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple qui vous fait rêver. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Grace sans Jack. Qu’est-ce que cela peut-il cacher ? Parfois, un mariage parfait cache un mensonge parfait.
Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

Ce que j’en ai pensé :

Une claque ! Voilà un thriller simple, efficace, qui remplit sa promesse de faire frissonner le lecteur et le tenir en haleine jusqu’à la dernière phrase !
Donc, oui, je le peux affirmer qu’il s’agit de mon premier coup de coeur de l’année 2017 !

Thriller psychologique intense, il nous plonge dans les affres de la torture mentale d’un être humain sur un autre. Et le plus déstabilisant, c’est de se dire que cela arrive réellement, peut-être derrière la porte de votre voisin.
Des personnages subtilement décrits, une construction du récit très habile, entre passé et présent, où Grace raconte sa vie avec Jack et sa soeur handicapée Millie.
Une descente aux Enfers graduelle et une fin à la hauteur du récit.

Vous aimez les sensations fortes en lisant des livres mais n’aimez pas le gore et le sang à outrance ? Lisez ce livre ! Vous aurez les frissons, l’angoisse et la réflexion sur des sujets aussi graves que la maltraitance et le handicap. Et puis, une inquiétude trouble qui surgira : jusqu’à quel point connaissons-nous nos amis, nos fréquentations, lorsque l’intimité se referme sur eux ?

Ajoutez à cela un style qui m’a tout de suite plu. C’est bien écrit, bien traduit, pas de mot inutile, juste ce qu’il faut pour être happé.
C’est un thriller que je conseille et que j’offrirais à qui aime ce genre de littérature.

Mon ex est un gros naze – L. Storck et S. Kahn


STORCK, Laurent & KAHN, Silvia. Mon ex est un gros naze. Editions Jungle, 2015, 143 pages, 6 €.


La thématique du livre :

Ah les ex ! On les a aimé, on les déteste maintenant. Pourquoi  ne jamais retourner avec un ex ? Comment rattraper un tatouage avec le prénom de votre ex ? Vengeance par photos interposées balancées sur Facebook.
Tout ce qui fait dire aux auteurs que votre ex est décidément un gros naze.

Ce que j’en ai pensé :

Après « Mon ado est un gros naze » paru l’année dernière, toujours aux éditions Jungle, (chronique ici), Silvia Kahn et Laurent Storck reviennent en force. Car il n’y a pas que votre ado qui est naze. Votre ex l’est encore plus !
J’ai trouvé ce nouveau titre très sympathique à lire, sans être à la hauteur du premier. Mais cela tient surtout au thème de fond, car dans la forme, c’est toujours aussi bien fait, drôle, ludique, très humour noir parfois, bref, très bon : des photos, des quiz, des conversations SMS, des listes, des graphiques… Par contre, il est clair que le thème de « l’ex » est plus facile/logique/évident (et autres adjectifs du même genre) que celui de l’ado. Avec l’ado, il y avait un côté parents indignes que je trouvais excellent dans le style humour cynique à souhait.

Si vous avez une copine divorcée/séparée (et je pense que vous en avez !), offrez-lui ce petit livre qui a le mérite de faire rire dans un moment compliqué !