Archives par étiquette : femme

La madone des enterrements – Sophie Kinsella


Quatrième de couverture :

La quarantaine resplendissante, Fleur Daxeny s’est fait une spécialité de séduire de riches veufs. Sa technique ? Repérage des victimes dans la rubrique nécrologique du Times et première approche le jour même de l’enterrement de l’épouse… Le charme et l’aplomb extraordinaire de la jeune femme font alors le reste… Ainsi, lorsque Fleur jette son dévolu sur l’austère Richard Favour, elle ne doute pas d’arriver très vite à ses fins. Mais elle a pourtant un rival de poids dans la course aux millions, car, si Richard Favour a perdu sa femme, il n’a pas perdu son encombrante famille… Au sein de cette respectable bourgeoisie, les arnaqueurs – à l’argent comme aux sentiments – ne sont pas forcément ceux qu’on croit…

Mon avis :

Après plusieurs essais concluant avec Sophie Kinsella (la saga de l’Accro du shopping complète ; 6 tomes ; et 2 autres romans), je continue ma découverte de l’auteur. Et pour une fois, je me lance dans un de ses premiers livres, écrit sous son vrai nom, Madeleine Wickham ; avant qu’elle choisisse le pseudonyme qu’on lui connaît.

Continuer la lecture

Samantha bonne à rien faire – Sophie Kinsella

Quatrième de couverture :

Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d’amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d’avocate d’affaires, et pour l’importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier. Hélas ! elle commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres. Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Micro-ondes, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d’objets étranges. Et comprendre qu’on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver. Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré…

Mon avis :

Nouvelle lecture de Sophie Kinsella et encore un excellent moment de détente littéraire. C’est drôle, tendre et léger, comme tout bon roman de chick-lit qui se respecte.

Continuer la lecture

Veuf – Jean-Louis Fournier

Quatrième de couverture :

« Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c’est bien triste, cette année on n’ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Sylvie m’a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d’un oiseau qui traversait la rivière. On n’était pas d’accord, je lui ai dit tu ne peux pas le voir, tu n’as pas tes lunettes, elle ne voulait pas les mettre par coquetterie, elle m’a répondu je vois très bien de loin, et elle s’est tue, définitivement. 
J’ai eu beaucoup de chance de la rencontrer, elle m’a porté à bout de bras, toujours avec le sourire. C’était la rencontre entre une optimiste et un pessimiste, une altruiste et un égoïste. On était complémentaires, j’avais les défauts, elle avait les qualités. Elle m’a supporté quarante ans avec le sourire, moi que je ne souhaite à personne. Elle n’aimait pas parler d’elle, encore moins qu’on en dise du bien. Je vais en profiter, maintenant qu’elle est partie. »

Mon avis :

Après avoir vu l’émission de La Grande Librairie (sur France 5) dans laquelle Jean-Louis Fournier venait parler de son livre Veuf, j’ai tout de suite eu envie de découvrir cet auteur. Je me suis donc enfin lancée dans cette lecture avec beaucoup d’enthousiasme.

Continuer la lecture

Mini-accro du shopping – Sophie Kinsella

Quatrième de couverture :

L’accro du shopping fait son grand retour, flanquée de la pétulante Minnie, deux ans seulement et déjà un caractère bien trempé. Telle mère, telle fille ? Les aventures hilarantes et émouvantes d’un irrésistible duo pour le sixième volet d’une série-culte.

La maternité, Becky la voyait comme dans les magazines : elle en Fashion Mummy, courant les boutiques avec son bébé ultralooké, sage comme une image. Dans la réalité, Minnie est une vraie tornade capable de dévaster un magasin entier si on lui refuse quoi que ce soit. Mini-accro, certes, mais surtout aux caprices ! Dur dur pour la pauvre Becky.
Un malheur n’arrivant jamais seul, Luke embauche une nounou un peu trop parfaite, la maison de leurs rêves leur passe sous le nez et la crise financière freine dangereusement toute velléité de shopping.

Heureusement, quand la situation semble désespérée, notre fashionista préférée a toujours plus d’un tour dans ses sacs…

Mon avis :

Sixième et dernier volet sorti de la désormais célèbre saga de l’accro du shopping. Après un cinquième tome qui m’avait vraiment plu, vous allez voir que cette nouvelle lecture s’est révélée légèrement plus décevante.

Continuer la lecture

Le temps des femmes, t.1 : Le salon d’Emilie – Emmanuelle de Boysson


Quatrième de couverture :

1643, A la mort de son père, la jeune Emilie Le Guilvinec quitte sa Bretagne natale pour devenir préceptrice dans le Marais, à Paris, chez la comtesse Arsinoé de La Tour. Sa culture, son esprit et sa fraîcheur lui ouvrent la porte des salons littéraires. Emilie rencontre les fameuses précieuses qui se piquent de lettres et d’érudition. L’ambitieuse suscite vite des jalousies. Dans les tourments du royaume déchiré par la Fronde qui traumatise Louis XIV enfant, l’attachante Bretonne se débat au coeur des jeux de pouvoir et confie à son journal ses troubles, ses rêves, ses passions aussi. Saura-t-elle se jouer de l’arrogance et des volte-face de cette noblesse dont elle ne partage pas le sang ? Maintiendra-t-elle son rang au milieu de ces brillantes amazones qui excellent dans l’art de la conversation et de la raillerie ? Pourra-t-elle aimer l’homme qu’elle a choisi plutôt que celui qu’on lui impose ? Son ascension la conduira-t-elle à sa perte ? Plongée dans l’univers des salons, ce roman palpitant est aussi une grande histoire d’amour nourrie de rebondissements et d’intrigues.

Mon avis :

Une très belle couverture, un titre et des couleurs qui annoncent une histoire féminine et historique : il ne m’en fallait pas plus pour me laisser tenter par cette lecture.

Continuer la lecture