Archives par étiquette : mort

Les contes de l’Ankou, intégrale – Jean-Luc Istin


ISTIN, Jean-Luc. Les contes de l’Ankou, intégrale. Editions Soleil, coll. Soleil Celtic, 2015, 160 pages, 25 €.


L’histoire :

Sofia Cadic, fille du romancier breton Guillaume Cadic, n’a plus qu’une seule et unique obsession : retrouver celui qui est devenu l’Ankou, son père. À travers toute la Bretagne, elle recueille les témoignages de ceux qui ont croisé son chemin. Elle vit une véritable tragédie humaine au travers de cette quête de la mort mais par-dessus tout celle de son défunt père.

Ce que j’en ai pensé :

Acheté au gré de mes pérégrinations en librairie d’occasion, je suis tombée sur ce magnifique livre-objet, pour un prix très compétitif.

Toujours à la recherche de nouveaux horizons en matière de bandes dessinées, j’ai été servie aussi puisqu’il s’agit d’une histoire qui permet de mettre en lumière plusieurs contes bretons ayant pour personnage principal la mort, ou comme ils l’appellent « l’Ankou« .

Les planches sont superbes, j’ai été charmée par ce trait précis, et un parfait usage de la couleur.

    

On suit Guillaume Cadic, puis sa fille Sofia, dans leur quête inlassable de la Mort. Auraient-ils des comptes à rendre avec Elle ? Est-il seulement possible de marchander avec elle ?

Je conseille cette BD à tous, et notamment aux Bretons, qui seront enchantés de découvrir les contes de leur région.

D’ailleurs la collection « Soleil Celtic » des éditions Soleil semble proposer nombre de récits autour des mythes et légendes ; et notamment leur partie « Contes de Bretagne ». Passionnant !

La mort – Présenté par Sciences & Vie

Image hébergée par servimg.com
Quatrième de couverture :

Que nous disent aujourd’hui la science, mais aussi la philosophie et les religions sur la mort ? Et tout d’abord, qu’est-ce que la mort ? Comment la définir ? Y a-t-il différentes façons de mourir ? Qu’est-ce que le vieillissement ? C’est à toutes ces questions auxquelles tente de répondre ce livre en s’appuyant sur les dernières découvertes scientifiques, ainsi qu’à la plus difficile d’entre elles : pourquoi, finalement, mourons-nous ? L’ouvrage, après un tour d’horizon des progrès scientifiques qui ont fait et feront reculer la mort, nous montre également comment l’homme affronte la mort à sa façon à travers la philosophie et les religions. Présenté par Science&Vie, ce panorama explore la plus mystérieuse et la plus essentielle des questions de l’existence humaine. Dans un langage clair, sans pathos, il aide à mieux comprendre ce qu’est la mort pour y faire face et mieux s’y préparer.

Mon avis :

La mort. Certainement un des sujets les plus tabous de notre société occidentale. Les éditions Télémaque signe avec cette parution présentée par Sciences & Vie un ouvrage original mais à la fois tellement banal. Car oui, disons-le nous clairement : la mort fait partie intégrante de notre vie. La vieillesse progressive est là pour nous le rappeler avec les années. Mais comment arriver à passionner les lecteurs avec ce sujet ?

Continuer la lecture

Poussière d’homme – David Lelait


Quatrième de couverture :

Ce dimanche soir, tes jours d’homme m’ont filé entre les doigts. Au presque-commencement de ma vie, je t’ai perdu, toi avec qui je voulais la finir. La voix blanche et la colère noire, j’ai eu beau t’appeler, tu étais déjà parti, loin. Ta vie, minuscule tourbillon de quelques lunes et soleils, cessait là de tournoyer, sur le rivage carrelé blanc et glacé d’un hôpital. Je fais le rêve que l’on nous redonne une poignée d’heures, ravies entre le tomber d’un jour et le lever d’un autre. Ce ne sera qu’un tout petit montent, le temps de refermer les portes de notre vie ensemble. Rien qu’une escale pour rattraper ce temps arraché, et te dire l’après-toi, le sans-toi, la béance à chaque seconde de mes jours depuis ta vie suspendue… Poussière d’homme est une parole d’amour, d’homme à homme, dans un océan de perte et de chagrin. Ce récit est le rêve fou de ces adieux, la mise en mots de l’insoutenable absence, comme un supplément d’amour lorsqu’on craint que la douleur nous précipite dans la folie.

Mon avis :

Avant même d’ouvrir ce livre, je savais que les 125 pages à venir étaient un concentré d’amour et de tristesse. Je n’ai pas été déçue. Ce livre est une véritable déclaration d’amour post-mortem.

Continuer la lecture

J’aurais préféré vivre – Thierry Cohen


Quatrième de couverture :

Le 8 mai 2001, jour de ses vingt ans, Jeremy se suicide. Victoria, la femme qu’il aime, l’a rejeté. Le 8 Mai 2002, il se réveille près de Victoria, folle d’amour pour lui. Est-il vraiment mort ? Jeremy devient alors le spectateur d’une vie qui lui échappe. Une vie étrange, dans laquelle sa personnalité est différente, change, évolue, l’inquiète. Au fil des jours et des réveils, Jeremy va dérouler le fil d’un destin qu’il n’a pas choisi… le sien.

Mon avis :

Thierry Cohen, à la manière d’un Guillaume Musso, nous dévoile, avec ce premier roman, un univers qui mêle amour et mysticisme.

Continuer la lecture

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi – Mathias Malzieu


Quatrième de couverture :

« Comment on va faire maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu’est-ce que ça veut dire la vie sans toi ? Qu’est-ce qui se passe pour toi là ? Du rien? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel, du réconfort ? »
Mathias, une trentaine d’années mais une âme d’enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu’il rencontre sur le parking de l’hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 m,  » docteur en ombrologie « , soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et rêver malgré la douleur… Il le fera grandir.

Mon avis :

Mathias Malzieu est avant tout connu pour être le leader du groupe Dionysos. Mais depuis quelque temps, il se démarque sur la scène littéraire en proposant des romans très poétiques, tenant même du conte. C’est pourquoi j’ai eu très envie de le découvrir.

Continuer la lecture