Archives par étiquette : science-fiction

Les BD de la semaine #1

Nouveau RDV sur le blog, avec mes lectures BD de chaque semaine.


Cette semaine, trois bandes dessinées lues. Et que du bon, dans trois styles complètement différents. Je vous laisse découvrir ça tout de suite !

1. Silex and the city, t.3 – Jul

BD humoristique et caricaturale de notre société par excellence. Si vous ne connaissez pas encore Web, Blog, Spam et les autres habitants de cette préhistoire farfelue, il faut absolument que vous les découvriez.
C’est complètement barré, drôle à outrance, et les références à notre société sont hilarantes.
C’est une série en plusieurs tomes (actuellement sept), dont chacun peut se lire indépendamment, même si on retrouve la même famille ainsi que leurs amis à chaque volet.
Le style caractéristique de Jul est là : des traits typiques de la BD d’humour : simples, enfantins, caricaturaux.
C’est édité chez la célèbre maison d’édition BD Dargaud.


2. Murena, t.4 – Dufaux et Delaby

Murena est une série qui se déroule dans la Rome Antique, au temps de l’empereur Néron.
Bande dessinée historique donc, aux illustrations absolument fantastiques, très réalistes, qui collent au plus près des émotions des personnages.

C’est un récit résolument adulte par contre, à ne pas mettre entre les mains des enfants car certaines illustrations sont crues ou particulièrement sanglantes.

Si vous cherchez une série historique, je vous la conseille vraiment. En neuf tomes je crois, je l’emprunte à la bibliothèque afin de ne pas me ruiner mais je dois dire que si j’ai l’occasion de me trouver l’intégrale un jour je l’achèterai sans problème.

Une saga également éditée chez Dargaud !


3. Descender, t.1 – Jeff Lemire et Dustin Nguyen

Lu dans le cadre du prix Livraddict, catégorie Comics (lien ici), ce comic est le dernier que j’ai lu sur les cinq, tout simplement car je l’avais rapidement feuilleté en librairie et l’aspect aquarelle des illustrations ne m’avait pas emballé.
Et puis au final, après l’avoir emprunté à la bibliothèque et lu, je peux dire que j’ai été très agréablement surprise par l’ensemble.

Une histoire très sympa, qui se déroule dans l’Espace, dans un futur où diverses espèces cohabitent, notamment avec les robots. Robots qui vont se soulever. Dix ans après, nous suivons Tim-21, un robot de compagnie pour enfant. Un personnage très attachant, et une histoire qui donne envie de lire la suite.

Une série de science-fiction que je vais suivre. Il n’arrivera pas en tête de mon classement du Prix Livraddict Comics mais en bonne place néanmoins !

Edité par Urban Comics (grande qualité de comics, j’adore !).


⇒ A la semaine prochaine pour vous faire découvrir de nouvelles BD et nouveaux comics !

Profil – Jay Asher & Carolyn Mackler

couv55750337L’histoire :

Milieu des années 90. Emma a quinze ans et son père lui offre un ordinateur de bureau sous Windows 95. En naviguant sur ce nouvel objet, et notamment sur Internet, une page s’ouvre : Facebook. Késako ? En y regardant de plus près, elle se rend compte qu’il s’agit de sa vie, quinze ans plus tard.

Éléments de réflexion :

La thématique du voyage dans le temps est explorée par les auteurs au travers d’un bug informatique qui fait voir à Emma et son ami Josh ce que sera leur vie, et celles de leurs amis, dans quinze ans.
C’est grâce ou à cause de Facebook, un site social tout à fait inconnu pour eux, qu’ils vont faire une plongée vertigineuse dans leur futur.
Les auteurs ont choisi d’aborder ce sujet en imaginant toutes les implications de la connaissance de ce futur : Emma voyant que certaines choses lui déplaisent, va interagir sur le présent, sans s’imaginer les lourdes conséquences sur son avenir.
Sur le principe du battement d’aile qui se transforme en tornade.

Les points positifs :

– Le thème vu et revu du voyage dans le futur est abordé via un réseau social archiconnu à notre époque. C’est donc en s’appuyant sur l’actualité temporelle que les auteurs imaginent cette fenêtre sur le temps.
– J’ai bien apprécié les premières impressions des jeunes Emma et Josh qui ne comprennent pas pourquoi tout le monde raconte des pans de sa vie aussi privés que futiles. J’ai trouvé ça très vraisemblable.
– La vraisemblance des réactions des personnages de Josh et Emma qui évidemment ne vont pas pouvoir rester de marbre face aux révélations qui leur tombent dessus.

Les points négatifs :

Peut-être un brin de prévisibilité mais en même temps, quand on lit ce genre de livre on se doute bien de la fin : le tout c’est de savoir comment l’auteur va y arriver. Je le mets en point négatif mais sans conviction. En effet, il est de ce genre d’histoires (je pense notamment aux romans de chick-lit), qu’on ne lit pas pour le retournement final mais pour les rebondissements au cours de la lecture.

En bref :

Un roman jeunesse agréable à lire, sans prétention mais bien fait.

Où est passée ma combinaison spatiale ? – Daniel Wilson


Quatrième de couverture :

Nous sommes au XXIe siècle et, soyons honnêtes, notre environnement est plutôt décevant. En dépit de toutes les prédictions des visionnaires qui se sont succédés, nous sommes loin de vivre le futur qu’ils nous promettaient. Nous étions supposés être libérés des microbes et des codes vestimentaires, nous déplacer en modules volants, partir en vacances sur la Lune et avoir à notre service une armée de robots. Dans ce livre humoristique, Daniel Wilson nous présente ces technologies du futur qui nous font rêver, où les trouver ou, à défaut, comment les réaliser soi-même. Lorsqu’elles n’existent pas encore, il nous explique pourquoi. De la téléportation aux systèmes de traduction automatique, ce petit guide nous parle du monde tel que nous aurions voulu qu’il soit.

Mon avis :

Qui n’a pas rêvé devant les récits d’anticipation des auteurs comme Jules Verne ou H.G. Wells en leur temps ? Mais la science a-t-elle suivie le chemin de la science-fiction pour nous offrir toutes les innovations technologiques qui devaient changer radicalement nos vies ?

Continuer la lecture